fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Belles histoires

Cécile : une infirmière au cœur de la crise

Cécile, 33 ans, est infirmière orthopédique à la Clinique Jouvenet (Paris). Lorsque la crise covid a éclaté, elle n’a pas hésité à se porter volontaire pour soutenir les soignants d’un hôpital parisien du réseau, alors en sous-effectifs. Récit de 6 semaines à cent à l’heure.

MedZine : Comment s’est passée votre arrivée en filière covid ?

Cécile : Travaillant habituellement en unité orthopédique dans le cadre de prises en charge ambulatoires, l’arrivée en filière covid a été un réel bouleversement. Il a fallu s’adapter très vite à de nouvelles organisations, des rythmes effrénés et une nouvelle équipe alors même que nous ne savions rien ni du coronavirus, ni de son évolution. Pour autant, il a fallu prendre la situation à bras le corps et donner le meilleur de nous-même pour les patients.

MedZine : Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous ?

Cécile  : Pour ma part, je n’avais jamais vraiment été confrontée à des décès dans le cadre de mon travail. J’ai dû apprendre à accompagner des patients isolés, souvent très angoissés, dans leur parcours de soins à l’hôpital et parfois, malheureusement, dans leur fin de vie. Le lien avec les familles a aussi fait partie intégrante de notre travail pendant cette période. Sur le moment, on fait face pour soutenir au mieux les patients mais il est vrai que cela n’a pas tous les jours été facile.

MedZine : D’autant que vous avez également vécu le confinement…

Cécile : C’est exact. Nos journées étaient épuisantes et quand nous rentrions chez nous, nous ne pouvions nous empêcher de nous inquiéter pour nos patients et d’appréhender les lendemains. Nous avons pâti du confinement comme le reste de la population : les divertissements étaient limités, nous ne pouvions pas voir notre famille ou nos amis… J’ai gardé beaucoup de choses pour moi car je ne voulais pas inquiéter mon entourage. Au final, la charge émotionnelle a été très importante.

MedZine : Avez-vous tout de même réussi à tirer du positif de cette expérience ?

Cécile : Contre toute attente, cette période s’est en effet révélée positive à plusieurs égards, particulièrement sur le plan humain. Dans l’équipe, chacun a fait preuve de solidarité, d’écoute et de dévouement pendant toute la durée de la crise sanitaire. Nous avons tissé des liens très forts et avons beaucoup appris ensemble. Si c’était à refaire, c’est sûr, j’y retournerais.

Étiquettes :

Vous aimerez aussi