fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Belles histoires Enjeux de santé

Ouvrir les yeux sur les handicaps invisibles

En France, plus de 80% des handicaps déclarés sont invisibles[1] . Parmi eux, on compte les maladies chroniques (diabète, asthme, endométriose…), les troubles cognitifs (dyslexie, dysphasie…), les handicaps psychiques (dépression, troubles phobiques…), les handicaps sensoriels (déficience visuelle ou auditive…) etc. Ces troubles, trop souvent passés sous silence, méritent l’attention de tous !

 

Pour les personnes atteintes de handicaps dits invisibles, c’est la double peine : une vie quotidienne complexe, et dans le même temps, un entourage peu conscient de cette réalité. Sur le marché du travail, c’est le même constat. Souvent bien intégrés au marché de l’emploi, contrairement aux personnes souffrant d’un handicap lourd[2], ces salariés ne disposent pas de la Reconnaissance en qualité de travailleur handicapé (RQTH)[3] alors qu’ils connaissent de vraies difficultés au quotidien.

C’est pour cette raison, que Mélanie, assistante Ressources Humaines à la Clinique Jouvenet (Paris) et ses camarades de Master RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), ont choisi dans le cadre de leur mémoire de fin d’étude, de travailler sur le handicap – en particulier invisible – en entreprise. Pour ce faire, elles ont décidé d’organiser une journée de sensibilisation visant à faire la lumière sur les différentes formes de handicap invisible, les difficultés qui y sont liées et la nécessité de communiquer davantage sur le sujet.

Le travail de Mélanie et de ses camarades ? Déconstruire de manière ludique et pédagogique les clichés sur le handicap, visible ou invisible. Elles ont ainsi imaginé des mises en situation faisant appel aux sens que sont l’ouïe ou l’audition, pour mettre l’accent sur les difficultés des personnes souffrant de handicap sensoriel. Elles ont également préparé des portraits de célébrités qui souffrent d’un handicap invisible insoupçonné.

L’objectif ? Sensibiliser les collaborateurs à la nécessité d’initier un dialogue sur le sujet, davantage d’écoute et l’aménagement d’espaces adaptés.  

 

Pour plus d’informations : Clinique Jouvenet, 76016 Paris


[1] www.informations.handicap.fr
[2] www.droit-travail-france.fr
[3] « La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est une décision administrative qui accorde aux personnes en situation de handicap une qualité leur permettant de bénéficier d’aides spécifiques. » Source : www.travail-emploi.gouv.fr

Étiquettes :

Vous aimerez aussi