fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Côté psy Happy parents

Covid-19 et confinement : comment rassurer les enfants de soignants ?

Restez chez vous ! C’est le message du gouvernement… Pourtant, chaque matin, les enfants de soignants voient partir leur(s) parent(s) au travail… Comment leur expliquer ce paradoxe ? Comment les rassurer face aux informations qu’ils entendent ? Le Professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre à la Clinique des Trois Cyprès à Marseille, nous donne quelques clés.

MedZine : Dans quelle mesure la situation peut-elle être particulièrement difficile à vivre pour les enfants de soignants ?
Pr Marcel Rufo : La plupart des enfants ont désormais intégré qu’il était nécessaire de rester à la maison pour protéger leur santé et celle des autres. Et a contrario, ils voient l’un de leurs parents, parfois les deux, partir au travail, comme si de rien n’était. Certains d’entre eux sont fatigués, soucieux pour leurs patients. Dans cette situation, nombreux sont les enfants susceptibles de s’inquiéter pour la sécurité de leurs parents. Il ne faut pas négliger ces angoisses et prendre le temps de les désamorcer.

MedZine : Comment parler de l’exigence de son métier aux plus petits ?
Pr Marcel Rufo : En cette période difficile, il faut rappeler la beauté du métier que l’on exerce en tant que soignant. Les parents qui travaillent dans un établissement de santé et côtoient de près les malades, doivent évoquer leur sens du devoir et l’honneur que l’on ressent à exercer son métier dans de telles circonstances.
Dans les semaines à venir, nous allons devoir renforcer nos capacités d’accueil vis-à-vis des plus démunis, comme les personnes sans-abri. C’est aussi dans ces moments-là, que le rôle de soignant prend tout son sens : mettre son expertise et son savoir au service d’une population fragilisée, qui a plus que jamais besoin d’assistance.

MedZine : Comment faire ressortir du positif de cette situation ?
Pr Marcel Rufo : Pendant les prochaines semaines, il faudra éviter au maximum les conflits au sein de la cellule familiale qui génèrent un stress supplémentaire chez les enfants. Au contraire, il faut encourager les témoignages d’affection et d’attention aux autres. On peut ainsi prendre des nouvelles de ses proches, ou encore envoyer des dessins aux personnes que l’on ne verra pas pendant plusieurs semaines.

MedZine : Et les parents dans tout ça, quelle doit être leur attitude ?
Pr Marcel Rufo : En tant que parents, l’exemplarité doit être de mise : prendre son téléphone pour faire la paix avec ceux avec qui on était fâché, mettre en valeur les solidarités qui émergent pour montrer l’importance de la cohésion en cas de crise… Enfin, il est important d’expliquer aux enfants qu’ils ne sont pas seuls : les enfants des postiers, facteurs, personnes travaillant dans les supermarchés ou encore livreurs…qui se mobilisent également pour la société. Eux aussi sont de véritables héros !


À retenir :
– Prendre le temps de communiquer avec les enfants pour désamorcer leurs angoisses.
– Mettre en avant la beauté du métier de soignant, la nécessité de protéger et prendre soin des plus fragiles.
– Éviter les conflits et privilégier les petites attentions (coups de téléphone, dessins etc.) envers l’entourage.
– Reconnaitre le mérite de toutes les autres personnes qui continuent actuellement à travailler. Montrer aux enfants de soignants qu’ils ne sont pas seuls à voir leur parent partir au travail chaqu
Étiquettes :

Vous aimerez aussi