fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Côté psy

La réhabilitation psychosociale… Tout un programme !

Le principe de réhabilitation psychosociale a pour but de venir en aide aux personnes atteintes de troubles psychiatriques. Fondée sur une prise en charge globalisante du patient, cette démarche innovante favorise l’insertion sociale et facilite la réalisation de ses projets de vie. 

Née d’une volonté de remettre l’autonomie des personnes souffrant de maladies mentales au cœur des soins psychiatriques, la réhabilitation psychosociale tire notamment son origine des travaux du psychiatre François Tosquelles. Ce dernier a participé à théoriser la psychothérapie institutionnelle, courant fondé sur l’humanisation et l’importance du collectif dans les soins psychiatriques. Aujourd’hui, certains spécialistes ont investi la réhabilitation psychosociale pour leurs patients.

 “Il faut construire une alliance thérapeutique avec le patient, en s’assurant de son consentement aux soins, en l’impliquant pleinement dans l’élaboration de son projet et en travaillant sur la façon d’appréhender le mieux vivre avec la maladie, plutôt que d’adopter une approche purement médicale », explique Gérard Pichenot, directeur des cliniques Saint-Michel (Aubagne) et Quatre saisons à Marseille. 

Cette démarche de soins est avant tout guidée par un diagnostic pluri-professionnel et personnalisé du patient après un temps d’évaluation visant à mobiliser les compétences et ressources existantes.

Dans les faits, ce type de démarche consiste à articuler les liens entre les équipes soignantes et professionnels du champ psycho-socio-éducatif (psychologues, neuropsychologues, psychomotriciens, art thérapeutes, diététiciens, ergothérapeutes, moniteurs sportifs, éducateurs spécialisés etc.), afin de proposer une approche pluridisciplinaire aux patients, permettant leur réhabilitation, réadaptation et ou réinsertion. 

Les professionnels orientent le travail sur les habiletés sociales des patients : mises en situation mimant le quotidien, rééducation des fonctions cognitives altérées[1], remédiation cognitive[2], éducation à la santé, accompagnement et coordination des démarches de la vie quotidienne ou encore gestion des relations familiales, etc. pour améliorer le fonctionnement social et développer l’estime de soi. L’enjeu est également de préparer le retour à la vie ordinaire pour limiter, voire éviter le risque de rechute : « Nous constituons un sas transitoire entre l’intérieur et l’extérieur, pour préparer la sortie de manière progressive”.

L’objectif ? Appréhender l’hospitalisation comme une étape au sein d’un parcours ouvert sur l’avenir, pour amorcer une resocialisation, un retour à l’emploi ou à la formation et enfin reprendre pied dans la vie de tous les jours.

 

Pour plus d’informations : Clinique des Quatre Saisons, 13011 Marseille


[1]Altération de processus psychiques tels que la mémoire, la perception, l’analyse visuelle, l’attention etc.
[2]Intervention thérapeutique psychosociale qui vise à renforcer ou restaurer les fonctions cognitives altérées.

Étiquettes :

Vous aimerez aussi