fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Enjeux de santé Sans tabou !

Hygiène de la bouche : oui à une haleine fraîche !

La mauvaise haleine est un phénomène tabou… mais relativement répandu. Il toucherait en effet entre un quart et la moitié de la population, de manière chronique ou ponctuelle. À l’occasion de la journée de l’haleine fraîche le 6 août, MedZine revient sur les indispensables pour maintenir une hygiène buccale irréprochable !

La mauvaise haleine (aussi appelée halitose) désigne le fait d’expirer par la bouche un air à l’odeur incommodante pour l’entourage. Elle est provoquée par la multiplication des bactéries qui dégradent les protéines dans la cavité buccale.

Pourquoi a-t-on mauvaise haleine ?

La mauvaise haleine est, dans 85 à 90 % des cas, d’origine buccale. En cause, le procédé de dégradation des protéines issues de l’alimentation, des cellules buccales ou encore de la salive. Ce mécanisme entraîne la libération de composés sulfurés volatils qui, lorsqu’ils sont en quantité importante dans la bouche, deviennent malodorants. 60 % de ces bactéries se logent sur la langue et provoquent, dans 41 % des cas, la mauvaise haleine.

Plusieurs facteurs favorisent les odeurs désagréables : une mauvaise hygiène bucco-dentaire, la présence de caries, les maladies des gencives ou les aphtes, la consommation de tabac et d’alcool, le jeûne, les infections ORL ou pulmonaires (sinusites, bronchites, etc.), une maladie rénale chronique, la présence de diabète ou encore une affection digestive (troubles du foie, reflux, etc.).

Quelles solutions ?

Une hygiène de vie saine au quotidien permet d’éviter l’apparition de l’halitose. Une bonne hydratation(6 verres d’eau minimum par jour), une alimentation équilibrée, une faible consommation d’alcool et de café et l’arrêt du tabac contribuent également à préserver une haleine saine. Sans oublier le brossage de dents au moins 2 fois par jour, les bains de bouche ainsi qu’un nettoyage assidu de la langue, qui permettent d’éviter l’accumulation de dépôts malodorants sur celle-ci.

Si des maux de gorge, de la fièvre, de la toux, des saignements de gencives, une sécheresse buccale ou encore des écoulements nasaux ou dans la gorge se rajoutent à l’halitose, consulter un médecin. Si, malgré ces conseils, la mauvaise haleine persiste, il faut prendre rendez-vous avec son médecin traitant, ce phénomène pouvant avoir une origine médicale.

L’halitose n’est donc pas anodine et doit être traitée… pour une haleine saine au quotidien !

Source : Ameli.fr


Conseils pratiques pour une haleine fraîche du matin au soir :
  • Se brosser les dents minimum 2 fois par jour après les repas
  • Au cours du lavage des dents, brosser également le fond de la langue à l’aide d’une brosse à poils souples pour retirer la pellicule blanche qui la recouvre
  • Éviter les bains de bouche contenant de l’alcool ou les bonbons sucrés pour masquer la mauvaise haleine. Préférez les gommes à mâcher sans sucre pour stimuler la production de salive
  • Privilégier une alimentation équilibrée et réduire l’ail, les oignons, les épices, l’alcool et le café
  • Boire de l’eau tout au long de la journée (au moins 6 verres par jour)
  • En cas d’utilisation d’appareils dentaires, les nettoyer consciencieusement après chaque repas
  • Arrêter de fumer
  • Se rendre régulièrement chez le dentiste pour préserver sa santé bucco-dentaire.
Étiquettes :

Vous aimerez aussi