fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Enjeux de santé Happy parents

La santé de bébé au fil des saisons

bébés

La vie n’est pas un long fleuve tranquille pour les nouveau-nés. En effet, dès leur plus jeune âge, ils sont exposés à des maladies, dont les degrés de dangerosité sont divers. Pour les protéger toute l’année, le Dr Philippe Mussat, pédiatre à l’Hôpital privé de la Seine Saint-Denis (Le Blanc-Mesnil, Île-de-France), revient sur les bonnes attitudes à adopter pendant les premiers mois de la vie de bébé.

Les vaccins, premiers réflexes santé

« Certains parents sont réticents à l’idée de faire vacciner leur bébé. Pourtant, les vaccins demeurent le moyen le plus sûr de préserver leur santé », explique le pédiatre.

Les premiers vaccins à effectuer interviennent très tôt dans la vie du nouveau-né :
– À 2 mois, puis à 4 et 11 mois : on vaccine contre la coqueluche, le DTP (diphtérie, tétanos et poliomyélite) avec un rappel à l’âge de 6 ans puis entre 11 et 13 ans ; mais aussi contre les méningites à Haemophilus influenzae b, les méningites, pneumonies et septicémies à pneumocoque et l’hépatite B.
– À 12 mois, le ROR : l’enfant est vacciné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, avec un rappel entre 16 et 18 mois.

Le vaccin BCG contre la tuberculose n’est pas obligatoire mais fortement conseillé, surtout en région parisienne, en région PACA et en Guyane à partir du 2ème mois.

Être vigilant au quotidien

« Avec les bébés, il faut prendre des précautions toute l’année et à plusieurs niveaux : sommeil, hydratation, alimentation, etc. » Le Dr Mussat rappelle de les coucher jusqu’à un an sur le dos afin d’éviter le phénomène de mort subite du nourrisson, qui touche 400 à 500 bébés par an. La température de la pièce doit être comprise entre 18 et 20 °C et le bébé ne doit pas être trop couvert : body pyjamas et gigoteuses sont largement suffisants.
Bien sûr, on ne fume pas en présence du bébé et on veille à bien aérer les différentes pièces de l’habitation au quotidien.
« Il faut toujours veiller à ce que le nouveau-né soit bien hydraté et qu’il s’alimente normalement. Au moindre doute, il faut tout de suite consulter. »
Les gastro-entérites peuvent toucher les bébés et avoir de graves conséquences lorsqu’elles ne sont pas traitées. « Il faut veiller à bien réhydrater l’enfant, en s’aidant de solutions de réhydratation vendues en pharmacie pour compenser les pertes en eau et en sels minéraux », précise le Dr Mussat. Si bébé ne s’alimente plus et qu’il présente des selles liquides, associées ou non à des vomissements, il faut l’emmener aux urgences.

L’été : attention à la déshydratation !

En cas de fortes chaleurs, les nourrissons doivent rester hydratés et protégés du soleil : écran total, lunettes de soleil, chapeaux sont de mise, même à l’ombre pour éviter le coup de chaud. « La nuit et lors des siestes, la pièce dans laquelle l’enfant dort ne doit pas être trop chaude, ni trop froide. On l’habille d’un body-pyjama et on le couvre légèrement. »
Si la peau du bébé rougit, qu’il souffre de fièvre et/ou de diarrhée, pas d’hésitations, direction les urgences, au cas où il soit victime de déshydratation.

Gare aux maladies de l’hiver

Durant la période hivernale, les bébés sont fréquemment sujets à des bronchiolites, une infection virale pulmonaire qui peut être très contagieuse. « On la reconnaît lorsque la respiration est sifflante, rapide et parfois accompagnée de toux. »
Dans ce cas, on garde impérativement bébé à la maison pour l’empêcher de contaminer d’autres enfants, à la crèche par exemple. « Pour la traiter, tout repose sur un lavage de nez régulier (avec du sérum physiologique ou une poire nasale) et une surveillance accrue. Il faut aussi coucher l’enfant en position demi-assise, le dos surélevé. » Si l’on constate que le nourrisson est gêné pour respirer et qu’il mange moins de la moitié des quantités ingérées habituellement, là encore, direction les urgences !

Le covid chez les bébés

L’épidémie de COVID-19 a heureusement touché très peu de nouveau-nés et nourrissons. Mais en raison du caractère très peu spécifique des signes de cette épidémie, l’Académie de Médecine a recommandé le vaccin contre la gastro-entérite (Rotarix ou Rotateq). À noter également qu’il ne faut jamais mettre de masques aux bébés.

La santé du nourrisson étant fragile, il faut faire preuve de vigilance pour une première année paisible aux côtés de bébé !


À retenir :

– Faire les vaccins obligatoires, sans oublier les rappels
Coucher le bébé sur le dos, au sein d’une pièce entre 19 et 20 degrés, dans un body pyjama ou une gigoteuse
Aérer quotidiennement les différentes pièces de la maison
– Si le nouveau-né se montre réticent à boire ou à manger, consultez votre médecin rapidement
– En cas de gastro-entérite, veiller à la bonne hydratation de l’enfant en lui administrant des solutions de réhydratation, riches en sels minéraux. S’il cesse de s’alimenter et présente des selles liquides et/ou une diarrhée, il faut aller aux urgences !
L’été, protéger bébé du soleil et de la chaleur : écran solaire, chapeau, lunettes et une hydratation régulière sont de mise ! En cas de coup de chaud, se rendre aux urgences
L’hiver, si le nez est pris, coucher bébé en position demi-assise et lui laver régulièrement le nez au sérum physiologique ou avec une poire nasale. En cas de difficultés à respirer et à s’alimenter, aller aux urgences.

Étiquettes :

Vous aimerez aussi