fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Enjeux de santé

#restezchezvous, la campagne choc de la Fondation Ramsay Santé

« Faites le bon choix, #RestezChezVous ». C’est le message délivré sur les réseaux sociaux par la Fondation d’entreprise Ramsay Santé. Deux semaines après le début du confinement imposé pour éviter la propagation du Covid19, la campagne souligne l’importance de respecter les consignes gouvernementales.  3 questions à Caroline Desaegher, sa Déléguée Générale.

MedZine : Pourquoi la Fondation Ramsay Santé a-t-elle souhaité créer cette campagne #restezchezvous ?
Caroline Desaegher : Nous nous trouvons actuellement face à une crise sanitaire d’une ampleur inédite. Chaque jour, les hôpitaux et cliniques en France accueillent un flux important de nouveaux patients testés positifs qui nécessitent pour un certain nombre d’entre eux une prise en charge lourde en réanimation. Dans ce contexte, et particulièrement à ce stade de l’épidémie, chaque geste, chaque personne compte ! Or, nous pouvons tous agir à notre échelle, simplement, en restant chez nous. Il nous a donc semblé important de marteler ce message, afin de participer à notre échelle au dispositif national de réponse face à l’épidémie.

MedZine : Quel est le message derrière cette campagne… Et pourquoi frapper aussi « fort » ?
Caroline Desaegher : Le message est simple, c’est de la prévention, encore et encore. C’est le cœur de la mission de la Fondation Ramsay Santé. Or, aujourd’hui, rester chez soi est le meilleur geste de prévention qui soit pour se prémunir du virus. C’est un geste simple, aussi simple que de jouer aux jeux vidéo, ou encore de se reposer dans sa chambre. Pourtant de nombreuses personnes ne l’ont toujours pas intégré !
Alors, dans un contexte exceptionnel, face à des mesures exceptionnelles et des conséquences exceptionnellement graves, nous avons voulu « marquer le coup ». Les images de la campagnes frappent et  – nous l’espérons – vont interpeller les plus récalcitrants… L’alternative est simple. Soit on applique le confinement et on se protège – soi et les autres – soit ce non-respect peut conduire à l’hôpital – soi ou un proche – vue la virulence du virus. Cela peut choquer, mais c’est la réalité.

MedZine : Cette campagne encourage également la population à faire preuve de prudence pour ménager les établissements de santé…
Caroline Desaegher : Exactement. Partout où cela est nécessaire, soignants et gestionnaires des établissements hospitaliers sont mobilisés jour et nuit pour accueillir les patients dans les meilleures conditions possibles. Mais les places sont limitées. Même si les équipes médicales augmentent sans cesse les capacités d’accueil en réanimation, parfois même en créant des services de réanimation ex nihilo, on ne peut pas pousser les murs…
Ce que font en ce moment les hôpitaux français, qu’ils soient publics ou privés, est extraordinaire. Mais cela ne pourra pas être suffisant pour répondre à la demande sanitaire si le nombre de patients continue d’augmenter de cette façon.
Alors, respecter les mesures de confinement, c’est aussi faire preuve de civisme. Les lits en hôpitaux et cliniques sont précieux. Il nous faut prendre le problème à la racine : tout faire pour éviter d’être contaminé… Pour que l’hôpital puisse continuer à fonctionner et à accueillir ceux qui en ont besoin, dans les meilleures conditions possibles.

 

 

Étiquettes :

Vous aimerez aussi