fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Enjeux de santé

Tous unis contre la désertification médicale

Le terme de désertification médicale a fait son apparition dans les années 2000 et désigne le phénomène de répartition inégale des professionnels de santé sur l’ensemble du territoire[1]. En France et en Europe, on compte en moyenne 3,3 médecins pour 1000 habitants[2]. Mais pour 8% de la population, en zone rurale et en périphérie des grandes villes, l’accessibilité aux consultations médicales et l’offre de soin sont très réduites. 

 

La ville de Magny-les-Hameaux (Île-de-France), était considérée jusqu’en 2017 comme une zone sous-médicalisée, du fait qu’elle ne comptait que 5 médecins généralistes pour 9300 habitants. Mais grâce à la réactivité de la mairie, elle a pu bénéficier de l’aide de l’Hôpital privé de l’Ouest Parisien pour créer un pôle de santé pluridisciplinaire accessible aux 260 000 habitants de la communauté d’agglomérations de Saint-Quentin en Yvelines. 

« La ville avait besoin de médecins généralistes et de spécialistes, explique Julien Aguilar, directeur de l’Hôpital privé de l’Ouest Parisien de Trappes. Un appel à volontaires a donc été réalisé, auquel 8 praticiens ont répondu présents. En plus d’un service de médecine générale innovant qui prévoit des créneaux libres pour répondre aux demandes de soins non programmés, des consultations en orthopédie du membre inférieur, chirurgie viscérale, anesthésie, pneumologie et gastroentérologie ont été ouvertes. » Une offre polyvalente, rendue possible grâce à la mise à disposition par la mairie de locaux en plein centre de Magny-Les-Hameaux et au financement de nouvelles structures par l’Agence Régionale de Santé (ARS) des Yvelines. Depuis son ouverture en septembre 2018, l’offre continue de se développer, au vu des plannings de consultation qui ne désemplissent pas. 

« Ce pôle de santé est le fruit d’un véritable travail d’équipe entre les médecins, la mairie et l’ARS ». Reste à espérer que plus d’initiatives de ce type voient le jour prochainement… D’ici 5 ans en effet, la moitié des médecins libéraux actuellement en activité seront en âge de prendre leur retraite, et avec chacun de ces départs, 1200 personnes en quête d’un nouveau médecin traitant…[3]

 

Pour plus d’informations : Hôpital privé de l’Ouest Parisien, 78190 Trappes


[1] Source : IRDES (Institut de Recherche et de Documentation en Économie de la Santé) www.irdes.fr
[2] Source : OCDE (Organisation de Coopération et Développement Économique), 2017 data.oecd.org
[3] Source : URPS www.urps-med-idf.org

Étiquettes :

Vous aimerez aussi