fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Enjeux de santé Parlons prévention

Tout savoir sur les hépatites

La Journée mondiale contre l’hépatite a lieu le 28 juillet. L’objectif ? Sensibiliser la population aux dangers de l’hépatite mais également au dépistage. Décryptage des différentes formes d’hépatites et de leurs traitements.

Il existe cinq types d’infection hépatique : A, B, C, D ou E. Chacune a son fonctionnement propre mais toutes ciblent le foie. Dans certains cas, le corps élimine de lui-même le virus, dans d’autres, l’hépatite peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Les 5 virus de l’hépatite
  • L’hépatite A (VHA) se transmet par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés, ou après un contact direct avec une personne infectée. Souvent, le manque d’eau potable, des conditions insuffisantes d’assainissement de l’eau ou une mauvaise hygiène sont responsables de la présence du virus VHA. La vaccination, la sécurité sanitaire des aliments et l’optimisation des conditions d’assainissement de l’eau permettent de s’en prémunir. En revanche, il n’existe pas de traitement spécifique en cas d’infection. Les symptômes disparaissent généralement en quelques semaines ou mois. Selon l’OMS, cette forme d’hépatite est responsable de 0,5 % des hépatites virales.
  • Les transfusions sanguines, rapports sexuels non protégés et contacts avec des objets contaminés sont responsables de la transmission de l’hépatite B. Le virus VHB peut aussi être transmis de la mère à l’enfant lors de l’accouchement. Cette maladie touche 280 000 personnes en France. Si l’on peut en guérir spontanément, elle expose les personnes touchées à des risques de cirrhose[1] ou de cancer du foie, provoquant 2 millions de décès par an dans le monde. Aucun traitement spécifique n’existe à ce jour. Le vaccin, découvert en 1974 par le Dr Blumberg reste la meilleure arme pour lutter contre le virus.
  • L’hépatite C est également une cause majeure de cirrhose et de cancer du foie. Le virus VHC est transmissible par voie sanguine ou sexuelle. Des traitements antiviraux permettent de guérir plus de 95 % des personnes infectées selon l’OMS, qui estime que l’accès à ce traitement reste encore limité dans le monde. Pour cause, 71 millions d’individus seraient aujourd’hui porteurs d’une hépatite C chronique à l’échelle mondiale.
  • L’infection par hépatite D (VHD) est simultanée ou succède à une infection au virus VHB. Celui-ci se transmet de la mère à l’enfant lors de l’accouchement ou au contact de sang ou fluides corporels infectés. Selon l’OMS, 5% des sujets porteurs du VHB sont également porteurs du VHD, soit 15 à 20 millions de personnes à travers le monde. Toutefois, le nombre de personnes infectées a considérablement diminué depuis la découverte du vaccin contre le VHB. La co-infection au virus VHB et VHD est considérée comme la forme hépatique la plus grave car elle accroit le risque de décès provoqué par atteinte hépatique [2] ou carcinome hépatocellulaire [3].
  • Dans la majorité des cas, l’hépatite E (VHE) est transmise suite à l’ingestion d’eau contaminée par des matières fécales mais également de viandes provenant d’animaux eux-mêmes infectés ou encore la transfusion de sang contaminé. Le virus peut aussi être transmis par la mère au nouveau-né lors de l’accouchement. Cette forme d’hépatite est présente dans le monde entier mais plus particulièrement en Asie orientale ou Asie du Sud. Il n’existe pas de traitement contre cette maladie généralement autolimitante[4]. Dans de rares cas, le virus peut évoluer vers une hépatite fulminante[5].

La majorité de ces hépatites peuvent se résorber d’elles-mêmes en quelques mois. Dans le cas inverse, l’hépatite devient chronique, ce qui implique une inflammation permanente et évolutive du foie. Aussi, on considère que les mesures préventives restent le meilleur moyen de lutter contre ces virus.


[1] Stade ultime d’une maladie chronique du foie, menant à la formation de tissus cicatriciels à l’intérieur du foie.
[2] Atteinte des fonctions de synthèse du foie
[3] Cancer qui se développe à partir des cellules du foie
[4] Maladie dont la guérison est spontanée
[5] Inflammation du foie

Étiquettes :

Vous aimerez aussi