fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Parlons prévention Vaincre le cancer

Oui au soleil, non aux effets néfastes sur la peau !

C’est bien connu : le soleil est bon pour le moral, mais moins pour la peau ! En effet, plus de 80% des cancers de la peau sont liés à une exposition excessive au soleil. Pour préserver sa santé, se protéger des UV est donc incontournable.

Le soleil nous garantit de bonnes réserves en vitamine D, essentielle pour la vitalité de notre organisme. Mais attention aux expositions prolongées, responsables du vieillissement et de cancers de la peau. Le Dr Pierre-André Becherel, dermatologue à l’Hôpital privé d’Antony, revient sur les gestes à adopter pour profiter du soleil sans risques.

Les UV, ennemis de l’épiderme

« Les rayons ultraviolets transportent une énergie très forte qui, lorsqu’elle rencontre la peau, détruit ses cellules, explique le Dr Becherel. Il faut donc être très prudent sur les temps d’exposition et éviter les coups de soleil à tout prix ».

Vieillissement accéléré de la peau et mélanomes [1] sont la conséquence des coups de soleil attrapés au fil des années, et particulièrement pendant l’enfance. « Malheureusement, une fois la brûlure apparue, les effets sont irréversibles. Aucune crème après-solaire ne restaurera jamais les cellules de l’épiderme ».

Stop aux idées reçues !

« Il n’y a pas de manière de se préparer au soleil », prévient le dermatologue. Par exemple, les comprimés vitaminés vendus à l’approche de l’été pour sublimer son bronzage ne protègent en aucun cas la peau des rayons. Le dermatologue met également en garde contre les cabines à UV : « Beaucoup de gens continuent à s’y rendre régulièrement, pensant préparer leur peau avant l’été. Mais c’est n’est pas le cas. Les UV artificiels sont tout aussi toxiques que les UV naturels ! ».

Se protéger dès le plus jeune âge

« Il faut impérativement protéger les enfants du soleil et leur enseigner les bons réflexes pour éviter les coups de soleil ». Pour les plus jeunes, on opte pour une crème solaire indice 50, à appliquer sur toutes les parties du corps exposées à l’air libre, toutes les deux heures, même à l’ombre. On évite à tout prix l’exposition au soleil entre midi et 15 heures. Pour les baignades, on peut aussi avoir recours aux combinaisons UV, très efficaces.

Pour les adultes, on peut prendre l’habitude de s’appliquer une crème solaire en guise de crème de jour. « Il faut appliquer la crème sur le visage mais aussi sur le cou et le décolleté. Plus la peau est claire, plus on choisit un indice UV élevé. Mais ce n’est pas parce qu’on a la peau mate ou noire qu’il ne faut pas se protéger, bien au contraire ! »

Un suivi dermatologique nécessaire

« Si on a eu beaucoup de coups de soleil étant enfant, que l’on a la peau très claire ou qu’il y a des antécédents de mélanome dans la famille, il faut faire un bilan annuel auprès d’un spécialiste. Pour tout le monde, une visite tous les deux ans est nécessaire ».

Autre point de vigilance : les grains de beauté. « Des grains de beauté apparaissent au soleil. Si l’on constate que leur aspect est irrégulier, que les bords ne sont pas nets, que la couleur est inhabituelle, il faut consulter ! »

[1]Tumeurs malignes de la peau.


En bref ! La to do list solaire :

Les DO’s

  • Dès le retour du beau temps, appliquer une crème solaire en guise de crème de jour, pour ralentir le vieillissement de la peau ;
  • L’été, protéger la peau des enfants avec une crème solaire indice 50, à appliquer toutes les deux heures;
  • Pour les adultes, opter pour une crème solaire adaptée à la carnation: plus on a la peau claire, plus l’indice doit être important ;

Les DON’Ts

  • Éviter de l’exposition aux heures chaudes, comprises entre 12h et 15h ;
  • Bannir les huiles de bronzage qui augmentent la pénétration du soleil sur la peau et majorent les risques.

 

Étiquettes :

Vous aimerez aussi