fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Parlons prévention Un sourire

Déconfinement : renouer le lien avec les personnes âgées

Entre peur de la contamination et sentiment de solitude, le coronavirus n’aura pas épargné les plus âgés. Aujourd’hui, la situation s’améliore mais la prudence reste de mise. Alors, comment rompre l’isolement de nos aînés en toute sécurité ? 

Les seniors ont été heurtés de plein fouet par le coronavirus. On estime en effet que 92% des décès liés au Covid-19 ont touché les plus de 65 ans. Lionel Cervera, cadre de santé en service de gériatrie à la Clinique des Cèdres (Cornebarrieu, Occitanie) revient sur les moyens de franchir cette étape.

Briser la solitude

« Pendant le confinement, les personnes âgées ont été très isolées, explique Lionel Cervera. En effet, les aidants, les familles, les professionnels qui permettent le maintien à domicile, tout comme les services publics, ont été soumis au confinement au même titre que le reste de la population. De nombreuses personnes âgées n’ont donc vu personne pendant toute cette période. »

Malheureusement, l’isolement social affecte durement la vie des personnes âgées, pouvant parfois même conduire à des syndromes dits « de glissement ». « À force d’être coupés de leur entourage, certains entrent dans une humeur dépressive, se dévalorisent, cessent de s’alimenter, baissent les bras… et dans les cas les plus extrêmes, perdent la volonté de vivre ». Autre conséquence : l’absence de suivi médical. « Beaucoup ont eu des difficultés à assurer la continuité des soins compte tenu des mesures de confinement et des contraintes liées aux nouvelles organisations, ce qui n’est parfois pas sans conséquences ».

Reconnecter avec le monde extérieur

« Le confinement a modifié brutalement et en profondeur nos habitudes… En temps normal, nous avons tous besoin de relations sociales, d’affection, de proximité avec les gens qui nous sont proches. » Pour les personnes âgées comme pour les autres, déconfinement rime donc avec espoir de retrouver une vie normale et du temps en famille ou avec ses amis.

Désormais, la priorité est donc d’apporter du réconfort : « Dans certains cas, prolonger l’état de solitude de certaines personnes pour protéger leur santé peut apporter plus de risques que de bénéfices… précise Lionel Cervera. Il faut être capable d’adopter une vision à long terme car on ne sait pas combien de temps cette situation va durer ».

On peut donc recommencer prudemment à voir les personnes les plus isolées si l’on continue de pratiquer les gestes barrières : respect des distances d’1 mètre minimum, désinfection scrupuleuse des mains et port d’un masque propre…Un véritable espoir de passer des moments conviviaux mais prudents… en disant stop à la solitude des plus âgés.


En cas de besoin :

Les Petits Frères des Pauvres ont mis en place une ligne d’écoute à destination des personnes âgées isolées : 0 800 47 47 88 (numéro gratuit et anonyme), ouvert 7 jours sur 7, de 15h à 20h.

La Croix-Rouge française a aussi déployé un dispositif de conciergerie solidaire joignable au 09 70 28 30 00, 7 jours sur 7, de 8h à 20h.

Étiquettes :

Vous aimerez aussi