fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Archives Novembre 2020 Vaincre le cancer

Cancer : des recettes plaisir pour retrouver le goût de manger

Se nourrir pendant un cancer peut être difficile… Notamment à cause des effets secondaires provoqués par les traitements. Heureusement, il existe des recettes simples et gourmandes pour retrouver le goût de manger.

Maëva Taulelle, Diététicienne-Nutritionniste à l’Hôpital privé Jean Mermoz de Lyon, livre à MedZine quelques recettes adaptées aux différents effets secondaires des thérapies.

En cas de nausées

Favoriser les préparations froides, comme des quiches ou cakes, accompagnés d’une salade verte afin d’éviter les odeurs de cuisson écœurantes.

 Cake au thon

150 g de farine – 1 sachet de levure chimique – 3 œufs – 1 grosse boîte de thon (300 g) – 100 g de gruyère râpé – 10 cl de lait – 10 cl d’huile (olive ou autre) – Poivre et sel.

Mettre la farine et la levure dans un saladier. Ajouter les œufs et battez sans faire de grumeaux, ajouter ensuite le lait, l’huile, saler et poivrer. Bien mélanger et incorporer le thon émietté ainsi que le fromage râpé.

Mettre dans un moule à cake garni de papier sulfurisé et cuire au four à 180 °C (th.6).

En cas de constipation

Les préparations riches en fibres permettent de favoriser le transit intestinal. Pois, haricots, épinards, pain complet, fruits secs, pois chiches, etc., participent au maintien de la flore intestinale.

 Œufs durs et épinards à la crème (4 parts)

4 œufs frais – 1 kg d’épinards en branche frais ou surgelés – 20 cl de crème fraîche – 30 g de beurre – Noix de muscade – Sel et poivre.

Faire cuire les œufs dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes. Les laisser refroidir dans de l’eau froide puis ôter la coquille. Cuire les épinards dans une poêle à feu doux (ajouter un peu d’eau si nécessaire). Les faire revenir une dizaine de minutes en remuant. Corriger l’assaisonnement et ajouter une pincée de noix de muscade. Ajouter la crème, le beurre et servir accompagné d’œufs durs coupés en deux.

Salade de lentilles (4 parts)

250 g de lentilles blondes – 200 g de tomates cerises – 1 oignon – 3 cuil. à soupe d’huile d’olive – 1 cuil. à soupe de vinaigre de Xérès – 5 brins de basilic – Poivre et sel.

Rincer et égoutter les lentilles puis les mettre dans une casserole. Recouvrir d’eau froide (environ deux fois leur volume). Couvrir et porter à ébullition sur feu moyen. Laisser cuire doucement pendant 45 minutes, saler et poivrer seulement en cours de cuisson. Égoutter et laisser refroidir 1 heure.

Pendant ce temps, peler et hacher l’oignon. Rincer et couper les tomates en deux. Mettre les lentilles froides dans un saladier et y ajouter les tomates, l’oignon, l’huile et le vinaigre. Mélanger le tout et réserver au frais. Au moment de servir, parsemer de basilic effeuillé.

En cas de diarrhées 

Si les traitements provoquent des diarrhées, il est conseillé d’éviter les aliments très gras, très salés, trop sucrés ou épicés. Il convient plutôt de favoriser les préparations pauvres en fibres et de consommer des aliments faciles à digérer.

Soufflé au comté (4 à 6 parts)

160 g de comté râpé – 3 œufs – 30 cl de lait sans lactose – 30 g de farine – 60 g de beurre – 1 pincée de noix de muscade râpée – Poivre et sel.

Préparer la béchamel : faire fondre 50 g de beurre dans une casserole, puis jeter la farine en pluie pour éviter les grumeaux. Cuire quelques secondes en remuant. Verser le lait en filet en continuant de remuer pour obtenir une crème lisse. Saler, poivrer et assaisonner avec la muscade.

Préchauffer le four à 210 °C (th. 7). Beurrer généreusement et fariner un moule à soufflé. Réserver au frais. Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Saler légèrement les blancs et les monter en neige ferme. Hors du feu, ajouter les jaunes d’œufs et le comté à la béchamel en remuant vigoureusement.

Puis incorporer délicatement les blancs en neige pour ne pas les casser. Verser le tout dans le moule beurré et enfourner pendant 35 minutes. Bien surveiller la cuisson et servir immédiatement.

Madeleines version salée au fromage de chèvre (environ 25 pièces)

1 bûche de chèvre – 130 g de beurre – 1 sachet de levure chimique – 160 g de farine – 4 œufs – 30 g de gruyère râpé (facultatif) – Poivre et sel.

Mélanger la farine et la levure, saler et poivrer. Ajouter le beurre non fondu, en malaxant bien. Une fois le beurre mélangé, ajouter les jaunes d’œufs. Battre les blancs avec une fourchette pour qu’ils moussent et les incorporer à la préparation. Ajouter pour finir le fromage effrité. Mettre une cuillère de cette préparation dans chaque alvéole du moule, puis enfourner dans un four préchauffé : 4 minutes à 250 °C (th. 8/9), puis 6 minutes à 210 °C (th. 7).

En cas de dénutrition

La dénutrition est l’un des effets secondaires les plus courants chez les patients traités pour un cancer. Pour l’éviter, il est conseillé d’avoir recours à des préparations enrichies pour garantir l’apport des nutriments nécessaires.

Purée enrichie (1 part.)

150 g de pommes de terre – 1 verre de lait entier – 10 g de beurre – 10 g de fromage frais – 1 jaune d’œuf (facultatif) – 1 cuil. à soupe de lait en poudre.

Faire cuire les pommes de terre et les réduire en purée. Ajouter le verre de lait, le lait en poudre, le beurre, le fromage frais et le jaune d’œuf. Mélanger le tout.

Potage enrichi (1 part)

300 ml de potage de légumes – 3 cuil. à soupe de lait en poudre – 1 noix de beurre – 1 cuil. à café de crème fraîche – Gruyère ou parmesan.

Mélanger 300 ml de potage de légumes et le lait en poudre. Chauffer le tout puis ajouter une noix de beurre et la crème fraîche. Parsemer de gruyère ou de parmesan.

Riz au lait (4 parts.)

1 l de lait entier – 200 g de riz rond Arborio ou Carnaroli – 100 g de sucre – 1 gousse de vanille – 2 jaunes d’œufs – 20 cl de crème liquide (facultatif).

Rincer le riz puis le cuire 1 minute dans de l’eau bouillante. Égoutter. Inciser la gousse de vanille sur la longueur et gratter les grains. Faire bouillir le lait avec la vanille ainsi obtenue et ajouter le sucre. Verser le riz lorsque le lait bout et cuire à feu très doux pendant 20-25 minutes en remuant fréquemment avec une spatule. Retirer du feu lorsque le riz est cuit. Incorporer les jaunes d’œufs battus en mélangeant bien. Couvrir pour éviter la formation d’une croûte et laisser refroidir.

Étiquettes :

Vous aimerez aussi