fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Vaincre le cancer

Des ateliers pour mieux appréhender la chimiothérapie orale

La chimiothérapie orale, qui consiste en une prise de médicaments à domicile, nécessite un accompagnement particulier pour entourer le patient et s’assurer de la bonne prise du traitement. Le dispositif d’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) a été conçu pour répondre à ce besoin.

 

Initiés par le Dr Rhliouch, oncologue [1] radiothérapeute, animés par une équipe pluridisciplinaire formée [2] et financés par l’Agence Régionale de Santé, les ateliers d’ETP ont été lancés en juillet 2018 à l’Hôpital privé Arras les Bonnettes (Arras, Hauts-de-France). Grâce à eux, le patient bénéficie d’informations adaptées et personnalisées qui lui permettent de gagner en autonomie et d’être rassuré.

De l’autonomie suivie

À l’origine de ces ateliers, une crainte : le manque d’observance et donc que le patient ne prenne pas régulièrement son traitement dans le cadre de sa chimiothérapie orale. Cela pourrait alors entraîner des risques sur sa santé ou l’évolution de sa maladie. « Le programme d’éducation thérapeutique va nous permettre d’améliorer l’observance des patients à travers une meilleure connaissance de leur traitement, avec de l’accompagnement dans la gestion des effets indésirables[3] », explique le Dr Agnès Berneron, pharmacien.

Un moyen de permettre au patient d’être acteur dans sa prise en charge médicamenteuse et autonome avec son traitement : « contrairement à la chimiothérapie classique, habituellement administrée par voie intraveineuse en milieu hospitalier, la chimiothérapie orale se présente comme une prescription à prendre plusieurs fois par jour et à domicile », précise la spécialiste.

L’ETP, pourquoi et comment ?

Parce que tout traitement médical peut entraîner des effets indésirables, « L’ETP vise à renforcer les compétences du patient dans la gestion de son traitement et des effets secondaires qu’il peut entrainer. » explique le Dr Agnès Berneron.

Au total, quatre ateliers composent l’ETP :

  • J’apprends à gérer mon traitement
  • J’apprends à gérer les effets indésirables de mon traitement
  • J’adapte mon alimentation
  • Je gère ma douleur

« Tous les ateliers sont liés, précise le Dr Agnès Berneron, l’enjeu va en effet être de mieux gérer les EI pour mieux adapter le traitement ».

Ces séances sont proposées tous les quinze jours aux patients désireux de participer à cette journée d’information. De quoi accompagner, sur la durée et dans le détail, une méthode innovante qui facilite largement le quotidien des patients touchés par le cancer.

Pour plus d’informations : Hôpital privé d’Arras les Bonnettes, 62012 Arras


[1] Spécialiste dans le diagnostic et le traitement des cancers.
[2] Diététiciens, infirmiers d’annonce, infirmiers douleur, pharmaciens.
[3] Aussi appelés EI.

Étiquettes :

Vous aimerez aussi