fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Un sourire Vaincre le cancer

Dessins doux et amers contre le cancer

« Une vie ne suffit pas pour être en colère. Alors il a bien fallu rendre cette colère constructive. Sans trop y réfléchir, ça s’est imposé : le trait allait tout raconter, tout violenter. Œil pour œil, dent pour dent. » Ces mots, qui introduisent le livre de dessins de Jérôme Jacob, témoignent de la violence de la maladie et du besoin de la raconter.

Pendant des années, il disséminait quotidiennement de petits dessins à l’intention de sa femme, dans les recoins de leur appartement parisien. Mais lorsqu’ils apprennent que cette dernière est atteinte d’un cancer du sein, le monde s’écroule, et Jérôme ne parvient plus à toucher un crayon.

Un an passe. Le temps pour Jérôme de comprendre qu’il ne peut pas tout garder pour lui. Alors il se remet à dessiner. Un sein meurtri, découpé aux ciseaux, “Ceci n’est pas un sein”, clin d’œil à Magritte, un sein en forme de nuage ou dans un verre de Martini… Des dessins qui se multiplient à mesure que les traitements et les opérations se poursuivent. Des coups de crayon qui questionnent aussi bien le rapport au corps, que la sexualité ou le couple.
« Au fil du temps, Jérôme et son épouse ont eu l’idée de présenter les dessins à un éditeur, raconte Juliette Deron, psychologue et présidente du Comité éthique de l’Hôpital privé La Louvrière de Lille (Hauts-de-France), où Jérôme Jacob a présenté son ouvrage lors d’un « apéro éthique ». Cela n’a pas été facile, car les dessins étaient jugés trop crus, mais finalement, le recueil a pu voir le jour ».

Lors cet apéro éthique, Jérôme a raconté sa volonté de représenter le corps dans la maladie. « L’ouvrage, très intime, a suscité énormément d’émotion parmi les personnes présentes. En invitant Jérôme Jacob, nous souhaitions insister sur l’importance de la représentation des aspects de la maladie que l’on préfère cacher habituellement. Alors qu’il est primordial de
montrer la réalité des soins ».

Un recueil de dessins à découvrir, pour se sentir moins seul face à la maladie.

Tout finira par rentrer dans le désordre, Jérôme Jacob, Éditions Le Monte-en-l’air
Pour plus d’informations : Hôpital privé La Louvière, 59042 Lille

Étiquettes :

Vous aimerez aussi