fbpx
Chargement

Tapez votre recherche

Vaincre le cancer

Méditer pour mieux vivre le cancer

Depuis quelques années, on ne tarit plus d’éloges sur les bienfaits de la méditation : diminution du stress et des pensées négatives, amélioration du sommeil… En milieu hospitalier aussi, et particulièrement en oncologie, cette pratique fait son arrivée, pour aider les patients à se recentrer et adoucir leur quotidien.

À l’Institut de cancérologie de l’Hôpital privé Villeneuve d’Ascq (Hauts-de-France), cela fait plusieurs mois que les patients et leurs proches orientés par l’infirmière coordinatrice du parcours de soins, se retrouvent pour méditer. L’atelier, appelé « Pause Médit » est animé par Clémence Lesselin, psycho-oncologue. Un rendez-vous destiné à aider les patients atteints de cancer à mieux gérer leurs émotions, leur fatigue, leur anxiété, et réapprendre à vivre et investir le moment présent. « Cette méthode inspirée du protocole MBSR[1]contribue à l’amélioration de la qualité de vie  des patients », indique Clémence Lesselin.

Dans cet établissement de santé, les patients et leurs proches sont donc invités à prendre de la distance vis-à-vis de leur quotidien, de leurs attentes et sources d’inquiétudes pour vivre pleinement l’instant présent. « Les exercices aident les patients à prendre conscience de leur respiration, de leur émotions et sensations corporelles, explique la psychologue. Ils réalisent alors avec quelle rapidité ils peuvent être happés par toutes sortes de pensées parasites, et à quel point il est parfois difficile d’ancrer son esprit  dans l’instant présent. »

Cette méthode douce, pratiquée régulièrement, permet de réguler ses émotions, redonner vie à l’instant présent, et mieux vivre avec la douleur. Elle permet le développement de ressources intérieures, une meilleure régulation  des émotions, une diminution  du  stress, de l’anxiété, de la fatigue, des ruminations mentales et une amélioration de la qualité du sommeil. Une éclaircie dans le quotidien des patients.

Pour plus d’informations : Hôpital privé Villeneuve d’Ascq, 59650 Villeneuve-d’Ascq


Exemples d’exercices à réaliser pour diminuer les effets secondaires dus aux traitements :

  • Contre les nausées : travaillez sur la souplesse du ventre. Debout, prenez une grande inspiration en gardant une main sur le ventre et l’autre sur les lombaires. Puis expirez doucement. Répétez l’exercice plusieurs fois en prenant quelques pauses.
  • Contre les bouffées d’angoisse: debout, posez les mains sur la cage thoracique. Inspirez profondément en tirant les coudes vers l’arrière. Expirez doucement et le plus longtemps possible en visualisant la source d’angoisse.
  • Contre les tensions accumulées: asseyez-vous le dos droit et inspirez par le nez en gonflant le ventre. Retenez votre respiration pendant quelques secondes et expirez lentement l’air par la bouche.

[1] MBSR : Mindful Based Stress Reduction, ou Réduction du stress basée sur la pleine conscience. Ce programme, né en 1979 aux États-Unis, tire ses influences des traditions méditatives orientales (vipassana et yoga) et de la science occidentale (médecine et psychologie).

Étiquettes :

Vous aimerez aussi